Archive pour la catégorie 'Maisons de champagne '

Champagne Mercier

Champagne Mercier

Le Champagne Mercier est une maison de Champagne fondée à Épernay en 1858 par Eugène Mercier (mort en 1904), alors âgé de vingt ans.

Dès le début, il désire rendre le champagne accessible à tous en gardant un produit de qualité. Il réalise un des premiers documentaires sur le sujet, De la grappe à la coupe, le premier film publicitaire de l’histoire, projeté lors de l’exposition universelle de 1900. La maison possède aujourd’hui 231 hectares de vignoble qui permettent de fournir 50% de la production, le complément venant de viticulteurs sous contrat ou de caves coopératives.

En 1869, la maison s’installe avenue de Champagne ; les travaux de percement des caves commencent en 1871. Ces caves mesurent 18 km creusés à 30 mètres de profondeur. Leur construction durera six ans. Elles innovent car elles sont sur un seul niveau et de plain-pied avec les quais d’embarquement ferroviaires. Elles sont ouvertes au public dès 1885, le président Sadi Carnot les visite en calèche en 1891. En 1950, un rallye du Champagne est organisé dans ces caves pour le lancement de la 4 CV. De nos jours, 15 millions de bouteilles sont stockées dans les caves pour une production annuelle d’environ 4 millions de bouteilles.

 

Champagne Mercier dans Maisons de champagne  001501

Entre 1870 et 1881, la maison fait construire un foudre géant (le plus grand tonneau du monde) construit à partir de 150 chênes et d’une contenance de 1 600 hectolitres. Ce tonneau est exposé à Paris lors de l’exposition universelle de 1889.

En 1970, la Maison Mercier fusionne avec Moët & Chandon. Par le jeu de fusions successives, la marque passe en 1987 sous le contrôle de LVMH, fondée par Alain Chevalier (Moët-Hennesy) et Henri Racamier (Louis Vuitton).

Publié dans:Maisons de champagne |on 30 avril, 2007 |Pas de commentaires »

Champagne Krug

Champagne Krug

Le Champagne Krug est une maison de Champagne basée à Reims depuis plus de 160 ans. La maison est crée en 1843, par Johann-Joseph Krug, originaire de Mayence (Allemagne).

Elle appartient aujourd’hui au groupe de luxe LVMH. Elle est dirigée par Rémi Krug, représentant de la cinquième génération, et par le chef de cave Éric Lebel.

Parmi les principales techniques utilisées, on trouve la vinification sous bois dans des petits fûts de 205 litres fabriqués avec du chêne de la forêt d’Argonne. Âgés en moyenne de 35 ans les tonneaux sont rafistolés par les tonneliers de la maison et réutilisés d’une année sur l’autre. Selon le chef de cave : « La longévité de nos champagnes est intimement liée au séjour qu’ils effectuent dans les fûts. »

Les champagnes Krug ne sont commercialisés qu’a maturité, en 2005 a été livré le millésime de 1990.

Pour certains champagnes, la maison sort ainsi d’anciens millésimes conservés encore plus longtemps comme le millésime de 1981 qui a été dégorgé et commercialisé en 2006 à moins de 2000 exemplaires sous l’appellation Krug Collection.

Les cuvées 

  • La Grande Cuvée : elle constitue la plus grande partie de la production. Elle n’est pas millésimée. Elle est composée en moyenne de 50 vins différents, dont 30%-50% de vins de réserve, âgés de 1 à 15 ans. Ce n’est qu’après un vieillissement de 6 ans en cave qu’une bouteille de Krug Grande Cuvée est mise sur le marché.
  • Krug Rosé : production récente.
  • Krug Millésimé : produit lors d’années mémorables. Les derniers commercialisés à l’heure actuelle sont le Krug 1995 (sorti en mai 2006), 1990, 1989 et 1988 (et les millésimes antérieurs).
  • Krug Collection : Krug millésimé mais dégorgé récemment. Le dernier millésime produit est le 1981 en magnum et le 1985 en bouteille.
  • Krug Clos du Mesnil : Blanc de Blanc. Le premier millésime date de 1979. Produit en petite quantité (moins de 10 000 bouteilles toutes numérotées). Le dernier commercialisé est le Clos du Mesnil 1995.

Champagne Krug dans Maisons de champagne  krug_grande_cuvee_75

Publié dans:Maisons de champagne |on 26 avril, 2007 |1 Commentaire »

Champagne Laurent-Perrier

Champagne Laurent-Perrier

Champagne Laurent-Perrier dans Maisons de champagne  nonancourt

Bernard de Nonancourt

« Qualité des vins, qualité des hommes ».

(Un chef d’entreprise hors pairs et un Grand Homme, remplis de qualités et de valeurs.)

Toute sa vie, Bernard de Nonancourt s’est activement impliqué dans le champagne. Il a grandi, lutté et travaillé sans relâche dans cet univers depuis son enfance. Volontaire et courageux, cet homme d’entreprise, animé d’un fort esprit d’équipe, a donné sa mesure dans la création d’une marque singulière qui s’est hissée du centième rang en 1949, à la quatrième place aujourd’hui.

Marie-Louise Lanson de Nonancourt, mère de Bernard, rachète, en 1938, une petite maison de champagne, au potentiel encore en sommeil. Maurice, frère aîné de Bernard, doit prendre les rênes de cette jeune affaire, mais il meurt en camp de concentration pendant la deuxième guerre mondiale. Car les deux frères ont été membres de la résistance française, et les exploits et les expériences de Bernard sont relatés dans le livre de Don et Petie Kladstrup, « Le Vin et la Guerre » (Wine & War. )

Bernard de Nonancourt a suivi des études à l’Ecole Supérieure de Commerce de Reims puis a appris sur le tas les métiers du champagne. En effet, sa mère a souhaité qu’il pratique lui-même les différents métiers du champagne avant de prendre la direction de la Maison. Ainsi, il a été ouvrier dans les vignes, ouvrier-caviste, employé administratif et enfin attaché commercial. Aussi, Bernard de Nonancourt a été un des rares dirigeants de Maisons de Champagne qui a réellement occupé tous les postes de ses collaborateurs.

Pendant plusieurs années dans différentes maisons, dont Lanson qui appartenait alors à sa famille, c’est en 1949 qu’il prend les rênes de Laurent-Perrier.
Sous son impulsion, la Maison connaît une ascension fulgurante dans laquelle il joue un rôle opérationnel important dans deux domaines, celui des relations avec le vignoble champenois et celui des relations avec la clientèle mondiale.

En tant que Président du Conseil de Surveillance de Champagne Laurent-Perrier, Bernard de Nonancourt supervise la stratégie globale de l’entreprise. Il participe aussi à plusieurs groupes et organismes dans l’univers des affaires et de l’accueil. La relève est assurée par ses deux filles, Alexandra et Stéphanie, qui un jour conduiront Laurent-Perrier vers son avenir.

Histoire

En 1812, Alphonse Pierlot, ancien tonnelier et embouteilleur de Chigny-les-Roses, s’établit à Tours-sur-Marne sur des parcelles nommées Plaisances et La Tour Glorieux et démarre la première production de la maison. En 1881, il lègue l’affaire à son chef de cave, Eugène Laurent, un vigneron de la troisième génération. Il dirige la Maison avec son épouse, Mathilde-Emilie Perrier. A la mort d’Eugène, en 1887, Veuve Mathilde prend seule le contrôle du domaine, associant son nom de jeune fille à celui de son époux, créant ainsi la marque Veuve Laurent-Perrier & Cie. Sous la direction de Mathilde, la Maison produit 50.000 caisses de Champagne : un record qui la situe parmi les leaders de la région. La Maison, comme la région, ayant souffert de la première guerre mondiale, Mathilde recrute Alexander Fletcher Keith Mackenzie pour étendre les marchés de Laurent-Perrier en l’introduisant en Grande-Bretagne. Son succès auprès des amateurs anglo-saxons ne s’est pas démenti depuis.

Eugénie hérite de la Maison Laurent-Perrier après le décès de Mathilde en 1925. Mais la période de l’entre-deux-guerres est difficile, et Eugénie cède son affaire à Marie-Louise Lanson de Nonancourt en 1939. Cette dernière était la sœur de Victor et d’Henri Lanson. Dans un contexte économique diffcile, et cherchant à assurer son avenir et celui de ses trois fils, elle saisit une opportunité et investit toutes ses économies dans l’achat de Laurent-Perrier. La Maison est proche de la faillite et ne possède qu’un stock de quelques 1000 caisses de Champagne, frappées d’hypothèque. Elle dirige la Maison pendant les années de la Seconde Guerre mondiale, dissimulant ses 10.000 caisses derrière un mur, tandis que ses fils Maurice et Bernard combattent. Maurice de Nonancourt, le fils ainé qui devait présider aux destinés de Laurent-Perrier après la guerre, est fait prisonnier. Il mourru dans le camp de concentration d’Oranienbourg. A la fin de la deuxième guerre mondiale, le sergent de l’armée Bernard de Nonancourt et ses hommes de la célèbre 2e division blindée du Général Leclerc penètre dans la cave privée d’Hitler, près de son « Nid d’aigle » dans les Alpes Bavaroises. Là, à son étonnement, il découvre plusieurs centaines de caisses de Champagne Salon, dont il avait été témoin du vol, cinq ans plus tôt.

Bernard de Nonancourt, de retour de la guerre, débute son apprentissage qui doit le préparer à diriger Laurent-Perrier. Il suit la consigne de sa mère : « Tu ne sera jamais un bon dirigeant si tu ne deviens pas d’abord un bon ouvrier. » Il se forme dans les Maisons Lanson et Delamotte, travaillant dans chaque branche de la filière champenoise. Motivé par sa passion pour le Champagne, et son respect pour son équipe, Bernard de Nonancourt consacre sa vie à la construction de Laurent-Perrier, avec comme philosophie : « Qualité des vins, qualité des hommes ». Il est un des premiers à ressusciter et à transmettre aux nouvelles générations des concepts traditionnels de la Champagne : par exemple un brut nature (sans dosage), une cuvée de prestige « multi-millésimée » ainsi qu’un Rosé Brut non-millésimé. Sous son leadership, Laurent-Perrier croît pour devenir la plus importante des Maisons familiales de la Champagne, et une de ses marques les plus estimées.

Au début des années 1950, Laurent-Perrier est l’une des premières maisons de Champagne à utiliser des cuves en acier inoxydable. Elles permettent la fermentation à basse température et au vin de garder la fraîcheur et la complexité de ses arômes. C’est en 1957 que Laurent-Perrier lance la première cuvée de prestige issue d’un assemblage de différentes années : c’est la Cuvée Grand Siècle. Puis, en 1958, Laurent-Perrier lance sa Cuvée Rosé Brut, un rosé d’assemblage dans une bouteille spéciale. Fait rare, il emploie la technique de la macération pelliculaire (appelée également la méthode de saignée) afin d’obtenir une couleur d’un rose saumoné, et de transmettre au vin davantage de fruit et de complexité.

Alain Terrier devient le Chef de Cave de Laurent-Perrier en 1975. Ses champagnes utilisent en général, volontairement, une forte proportion de chardonnay afin d’optimiser le meilleur du métier champenois. En 1978, Laurent-Perrier fait un pas important dans la distribution internationale de ses champagnes, en créant sa première filiale de distribution. C’est au Royaume-Uni que la Maison commence avec Laurent-Perrier UK. Suivront en 1992 la Suisse, en 1998 les Etats-Unis, en 1999 la Belgique et le Japon en 2003.

Pour le mariage de sa fille Alexandra, Bernard de Nonancourt crée un rosé millésimé de prestige : Grand Siècle Alexandra Rosé 1982. Ce rosé millésimé rare devient rapidement un must aux yeux des connaisseurs. L’Alexandra Rosé 1997 est le dernier né de cette cuvée produite en quantité limitée. A partir de 1996, Laurent-Perrier illustre son soutien à l’industrie cinématographique en nouant un partenariat avec le Motion Picture Academy qui établit Laurent-Perrier comme champagne exclusif mis en avant lors de la célèbre remise des Oscars® à Hollywood.

Le Groupe Laurent-Perrier fait son entrée à la Bourse de Paris en 1999

 

748160 dans Maisons de champagne

Publié dans:Maisons de champagne |on 24 avril, 2007 |Pas de commentaires »

Champagnes Piper-Heidsieck

Champagnes Piper-Heidsieck et Charles Heidsieck

Piper-Heidsieck et Charles Heidsieck sont deux marques de champagne, acquises par le groupe Rémy Cointreau, respectivement en 1988 et 1985.

Ils sont dirigés depuis janvier 2005 par Anne-Charlotte Amory qui était auparavant directrice générale stratégie des eaux (Évian et Volvic) du groupe Danone. Ensemble, les deux marques totalisent neuf millions de bouteilles dont 80% sont commercialisées à l’export.

La maison Piper-Heidsieck a également co-fondée en 1979 avec Sonoma Vineyards et Renfield Importers le domaine Piper Sonoma en Californie, qui produit notamment un brut et un blanc de noirs.

Cuvées de prestige 

  • Blancs des Millénaires (Charles Heidsieck).

Champagnes Piper-Heidsieck  dans Maisons de champagne  3018334100003G

Publié dans:Maisons de champagne |on 24 avril, 2007 |Pas de commentaires »

Champagne Nicolas Feuillatte

Champagne Nicolas Feuillatte

Présidents

  • Henri Macquart (1914-2005) : 1972 à 1980
  • Serge Rafflin : 1980 à 1993
  • Alain Robert : 1993 à 2000
  • Sylvain Delaunois : 2000 à …

 

Production

  • Approvisionnement issu de tous les terroirs de la Champagne, représentant 2 162 hectares en 2005 (1218 en 1990), et 340 pressoirs.
  • 265 000 hectolitres de cuverie.
  • 23 millions de bouteilles tirées en 2005, dont 11 pour les adhérents.
  • 9,2 millions de bouteilles vendues, dont 7,85 sous la marque Nicolas Feuillatte (2005). 57% en France et 43% à l’export.
  • 213 salariés.

 

 

 

Feuillatte 002.jpg

Publié dans:Maisons de champagne |on 24 avril, 2007 |Pas de commentaires »

Chanoine Frères

Chanoine Frères

Chanoine Frère est une des plus anciennes maison de Champagne de Reims (fondée en 1730 à Épernay, 5 ans après Ruinart). Aujourd’hui située à Reims, elle appartient au groupe de champagne : Boizel Chanoine Champagne.

Sa production est de 3 millions de bouteilles par an (dont 500 000 pour la marque Tsarine).

La famille Chanoine est l’une des plus vieilles familles d’Épernay. Dès 1730, sous le règne du roi Louis XV, Jacques-Louis et Jean-Baptiste Chanoine y établissent une Maison de commerce de vins de Champagne sous la raison sociale Chanoine Frères. C’est également en 1730 que Messieurs Chanoine Frères obtiennent de la ville d’Épernay l’autorisation d’y creuser la première cave à Champagne. Les deux frères Chanoine sillonnent l’Europe et ainsi développent une solide clientèle. En hommage à la Russie des Tsars, principal marché étranger du champagne au XIXe siècle, Chanoine Frères a créé la Cuvée Tsarine.

Cuvées de prestige

  • Tsarine

Chanoine Frères dans Maisons de champagne  P02_GAS3476

Publié dans:Maisons de champagne |on 24 avril, 2007 |Pas de commentaires »

Canard-Duchène

Champagne Canard-Duchêne

La maison de Champagne Canard-Duchêne a été fondée en 1868 par Victor Canard, tonnelier, et Léonie Duchêne, fille d’un vigneron. Son siège est à Ludes dans le vignoble de la montagne de Reims et la maison appartient depuis octobre 2003 au Groupe Alain Thiénot, propriétaire de sa propre marque et des marques Marie Stuart et Joseph Perrier. La maison est dirigée par Jean-Louis Malard (directeur général) qui possède aussi une marque en nom propre.

À partir de 1890, la maison fut dirigée par Edmond Canard, le fils des fondateurs, puis à partir de 1930 par Victor Canard. En 1978, la maison entre dans le groupe LVMH, avant de rejoindre en 2003 le groupe familial d’Alain Thiénot.

  • Production :
    • 2,5 millions de bouteilles en 2003.
    • 2,9 millions de bouteilles en 2004, dont 40% à l’exportation dans 9 contrées (Allemagne, Suisse, Benelux, Polynésie française, Réunion, Chypre, Russie, Afrique du Sud et Dubaï).
    • 3,3 millions de bouteilles en 2005.
  • Distribution : La marque est très présente chez les cavistes et dans la restauration traditionnelle.
  • Stocks : 10 millions de bouteilles dans 6 km de galeries de caves crayeuses.

Champagne Canard-Duchêne – 1 rue Edmond Canard – 51500 Ludes – France

Canard-Duchène dans Maisons de champagne  duchene

Publié dans:Maisons de champagne |on 24 avril, 2007 |Pas de commentaires »

Champagne Bollinger

Champagne Bollinger

Histoire 

La famille Hennequin de Villermont est installée dans le vignoble champenois depuis 1650. Elle y produit un vin mousseux, exporté notamment vers l’Angleterre dès le XVIIIe siècle.

Athanase Louis Emmanuel Hennequin, comte de Villermont, naît en 1763. Officier de marine, il participe à la guerre d’indépendance des États-Unis d’Amérique. Il s’associe en 1829 avec Jacques Joseph Bollinger et Paul Renaudin, issus tous deux de la maison Muller-Ruinart, aujourd’hui disparue. Pour respecter l’ancienne tradition aristocratique, le comte de Villermont ne souhaite pas commercialiser ce vin de Champagne sous son nom. C’est ainsi que naît la maison Bollinger-Renaudin.

Paul Renaudin meurt sans descendance, son nom restera néanmoins sur les étiquettes jusqu’en 1960.
En 1837, Jacques Joseph Bollinger épouse Charlotte de Villermont, fille d’Athanase. De cette union naîtront trois enfants, Joseph, Georges et Marie, qui épouse Jules Moret de Rocheprise. C’est sous la conduite des deux frères que la maison Bollinger commence à jouir d’une belle notoriété. Ils étendent le domaine familial par l’acquisition de nouveaux vignobles, et obtiennent des brevets de fournisseurs de nombreuses cours européennes.

En 1918, Jacques Bollinger, fils de Georges, reprend la direction de la maison. Il épouse en 1923 Elizabeth Law de Lauriston Boubers, dite « Lily ». Il étend à son tour le vignoble et modernise les installations. Sa veuve Lily dirigera ensuite la maison Bollinger jusqu’en 1971, elle donnera à la marque son ampleur actuelle.

Les neveux de Lily Bollinger, Claude d’Hautefeuille et Christian Bizot, lui succéderont tour à tour.

L’actuel président Ghislain de Montgolfier est l’arrière-arrière-petit-fils du fondateur Jacques Bollinger et de son épouse Louise-Charlotte Hennequin de Villermont. Il fait partie de la sixième génération.

 

Vignoble 

Le vignoble s’étend sur 160 hectares et couvre près des deux tiers de ses besoins en raisin pour la vinification.

Grands crus (envrion 50 hectares) : Aÿ, Bouzy, Louvois, Verzenay, Verzy (Pinot Noir), et Cramant (Chardonnay).

Premiers crus (environ 80 hectares) : Avenay, Mareuil s/Aÿ, Mutigny, Tauxières, Verzy, (Pinot Noir) et Cuis, Vertus, Bisseuil, Grauves (Chardonnay).

Deuxièmes crus (environ 30 hectares) : Mancy, Epernay, (Chardonnay), et Passy Grigny, Champvoisy, Venteuil (Meunier).

Le style Bollinger reposant sur le choix du pinot noir, la maison possède environ 100 hectares de vignobles de ce cépage, dont la moitié en Grands crus.

Cuvées 

Bollinger commercialise chaque année deux millions de bouteilles.

Le « Spécial Cuvée » est le meilleur représentant du style de la maison Bollinger. La première fermentation a lieu en cuves inox ou en fûts de chêne, 80% des raisins utilisés sont issus de Grands Crus ou Premiers Crus, l’assemblage reposant essentiellement sur le pinot noir. Le vin vieillit au minimum trois ans en cave avant expédition.

La « Grande Année » est un assemblage constitué uniquement de raisins de l’année, lorsque ceux-ci atteignent une maturité parfaite. La première fermentation a lieu uniquement en fûts de chêne, le vin vieillit au minimum cinq ans en cave sous bouchage liège avant expédition. La « Grande Année » est composée de 65% de pinot noir et 35% de chardonnay.

Le « Récemment Dégorgé » est une particularité de la maison Bollinger. Le R.D. est une « Grande Année » qui mûrit plus longtemps en cave (de 8 à 25 ans), avec un dégorgement tardif (la date de dégorgement est indiquée sur l’étiquette).

« Vieilles Vignes Françaises » est l’hommage que rend la maison Bollinger au vin de Champagne. Bollinger préserve les quelques parcelles franches de pied qui ont résisté au phylloxéra. Ces vignes sont conduites en foule et travaillées manuellement. Exclusivement millésimé, composé à 100% de pinot noir, « Vieilles Vignes Françaises » rend présent le goût du vin de Champagne tel qu’il était au XIXè siècle.

Afficher l'image en taille réelle

Publié dans:Maisons de champagne |on 24 avril, 2007 |Pas de commentaires »

j'adors les chevaux ! |
Chez Odile |
COLLECTIF PIRATES B |
Unblog.fr | Annuaire | Signaler un abus | LE mediateur
| P O S I T I V E R
| encore zun